Tracking

Dans cet article, je souhaite vous parler de JMap Tracking et de ses utilisations. Tracking existe depuis plusieurs années déjà et est une technologie qui est stable et qui a fait ses preuves. Mais JMap Tracking continue d'évoluer et nous avons un roadmap intéressant pour la prochaine année. Peut-être que certains d'entre vous ne le connaissent pas ou très peu. J'en profite donc pour expliquer son fonctionnement et vous le faire découvrir ou redécouvrir.

Les utilisations de Tracking sont variées : suivi des véhicules d'entretien des routes, suivi des équipes de TP, suivi de véhicules d'urgence, suivi des navires (AIS), monitoring du niveau des cours d'eau, etc.

JMap Tracking est donc une extension de JMap qui a pour but l'intégration et l'utilisation de données dynamiques sur la plate-forme JMap. Les données dynamiques sont souvent des données de type AVL (Automatic Vehicle Tracking) pour le suivi de flottes de véhicules mais peuvent aussi être d'autres types d'objets comme des équipements, des capteurs ou même des personnes. Les données dynamiques sont en fait des données dont la géolocalisation, la forme ou les attributs varient avec le temps.

Les données dynamiques prises en charge par Tracking proviennent en général d'objets équipés de dispositifs de géolocalisation (GPS, RFID, ...) et de transmission de l'information (modems cellulaires, radio LoRa, …). Les données peuvent être reçues directement par Tracking ou par l'intermédiaire d'un service externe responsable de recevoir et stocker les données.

 

 

Tracking côté serveur

JMap Tracking, côté serveur, offre les grandes fonctionnalités suivantes :

  • Réception des données : Le module Tracking Listener est responsable de recevoir les données. Il doit être atteignable par les dispositifs de communications des objets suivis. Il supporte plusieurs protocoles de communication et de types de messages. C'est un module très léger et robuste qui permet un stockage temporaire des données avant qu'elles soient transmises à JMap Server pour le stockage permanent. Optionnellement, Tracking Listener peut s'occuper lui-même du stockage en base de données. Aussi, Tracking Listener peut filtrer les données reçues afin de rejeter celles qui ne sont as valides.
  • Traitement et monitoring des données : Une fois les données envoyées à JMap Server, Tracking s'occupe aussi de faire certains traitements sur les données reçues. Par exemple, Tracking peut déterminer le nom de la rue sur laquelle un véhicule se déplace. Il peut aussi accrocher la position du véhicule sur la ligne de rue à l'aide d'un algorithme performant.
  • Les données qui entrent dans Tracking peuvent être monitorées afin de vérifier le respect des règles de geofencing. Ces règles sont basées sur des contraintes spatiales, temporelles et attributaires. Voir plus bas pour plus d'information sur le geofencing.
  • Stockage des données historiques : Le stockage des données par Tracking se fait en base de données SQL. Les données les plus récentes sont stockées dans une table séparée alors que toutes les données s'accumulent dans la table des données historiques. La durée de conservation des données peut être paramétrée.

L'image suivante montre les différentes parties du fonctionnement de Tracking côté serveur.

 

 

Tracking côté client

Côté client, JMap Tracking est disponible dans JMap Pro. Une interface graphique spécialisée permet d'effectuer la majorité des fonctions de Tracking.

Il n'y a pas d'extension Tracking pour JMap Web à ce jour. Il est cependant possible de visualiser les données dynamiques de Tracking dans JMap Web, mais sans accès aux autres fonctions de Tracking.

 

 

Liste des unités mobiles

Les flottes d'unités mobiles sont affichées dans une liste qui permet de voir toutes celles qui ont eu une activité récente. À partir de cette liste, l'utilisateur peut entre autres :

  • Localiser une unité en particulier.
  • Afficher ou rejouer l'historique des déplacements.

 

 

Historique

La fonction d'historique sert à afficher les déplacements passés d'une ou plusieurs unités mobiles. L'utilisateur doit d'abord sélectionner la plage de temps souhaitée (date/heure de début et de fin). Des raccourcis sont disponibles pour sélectionner les dernières heures ou la journée courante. Ensuite, il doit sélectionner les unités dans la liste pour lesquelles il souhaite voir l'historique et appuyer sur le bouton historique. Les positions passées des unités sélectionnées s'affichent sur la carte et l'utilisateur peut les consulter.

 

Une nouvelle fonction de Tracking permet de rejouer l'activité des unités à la manière d'une animation. Pour rejouer l'activité, l'utilisateur sélectionne une ou plusieurs unités mobiles dans la liste. Il doit ensuite ouvrir le panneau situé u bas de la liste et y entrer la date et l'heure de début, ainsi que la vitesse de l'animation. Il peut être pratique d'accélérer l'animation afin de mieux analyser les déplacements.

 

 

Analyses

JMap Tracking peut analyser les données historiques afin de produire des affichages thématiques. Par exemple, pour le suivi de l'entretien hivernal des routes, Tracking peut produire une carte thématique du réseau routier coloré en fonction du nombre de fois que chaque tronçon fut déneigé, pour une plage de temps donnée.

Pour lancer une analyse, l'utilisateur sélectionne la plage de temps souhaitée, les liste des unités mobiles à inclure et le type d'analyse à effectuer.

Ces analyses personnalisables sont définies à l'avance par l'administrateur JMap.

 

 

Rapports

Avec les données historiques, JMap Tracking peut générer des rapports d'activité. Ces rapports renseignent sur les heures d'activité de chaque unité mobile, les distances parcourues, les vitesses moyennes, etc. Il est aussi possible de développer des rapports personnalisés pour les besoins spécifiques de chaque organisation.

 

Geofencing

Le geofencing consiste à définir des zones virtuelles et à monitorer les déplacements des unités mobiles en fonction des ces zones. Par exemple, générer une alarme si un véhicule sort d'un stationnement. Avec JMap Tracking, nous étendons davantage le concept en incluant des règles géospatiales, temporelles et attributaires. Nous pourrions par exemple créer cette geofence : Générer une alarme si un véhicule circule dans la zone A, entre 8:00 et 17:00, et à une vitesse supérieure à 60 km/h.

Les alarmes de geofencing peuvent être envoyées à des personnes par e-mail ou par messages textes. Elle peuvent aussi être consultées directement ans JMap Pro par les personnes désignées.

 

 

 

Roadmap

Le travail sur Tracking se poursuit en 2019. Notre principal objectif est de développer Tracking pour JMap Web. Cette version offrira un sous-ensemble des fonctionnalités de Tracking. La version Web de Tracking utilisera les websocket afin d'afficher les données dynamiques en temps réel.

 

 

Jean-Robert Desbiens-Haddad
Vice-Président Technologies

Retour au blog technique