Bond vers le futur

La firme montréalaise K2 Geospatial annonce la cinquième génération de sa plateforme d’intégration cartographique JMap – solution visant à démocratiser l’accès à l’information spatiale et aux outils d’analyse de cette dernière, via un outil interactif, sécurisé et en ligne (intranet, internet et mobile).

K2 Geospatial étonnera une fois de plus les utilisateurs et administrateurs de JMap avec cette 5ème version majeure depuis 2000. Une version qui offre des évolutions significatives et marquantes destinées à optimiser encore la gestion des actifs des organisations, la fiabilité des projets visant le territoire et l’accessibilité aux outils d’analyse spatiale.

Les nouveautés offertes dans JMap 5 concernent des processus et des fonctionnalités multiples dont voici quelques exemples :

• La version mobile de l’application permet à ses utilisateurs de consulter et d’éditer des données vectorielles et/ou tabulaires à partir de tablettes et téléphones intelligents. Ces derniers pourront désormais se localiser avec le GPS de l’appareil, saisir des données et prendre des photos géoréférencées sur le terrain. Cette nouvelle approche ouvre la porte au développement d’applications de saisie d’inventaires et d’inspection d’actifs.

• Les administrateurs de JMap disposeront, d’outils graphiques de design leur permettant de concevoir et de mettre à disposition de leurs utilisateurs des formulaires de saisie de données et de requêtes par attributs.

• Plusieurs organisations ou départements disposant chacun(e) d’un serveur JMap pourront dèsormais partager des couches et des sources de données. Cette nouvelle caractéristique permet de monter des environnements distribués sans dupliquer les données et de partager des couches et tous leurs paramètres (styles, thématiques, étiquettes, etc.) entre différents projets, provenant d’un même serveur ou de serveurs différents.

• De nouveaux formats, tels que FileGeoDatabase (ESRI), TAB (MapInfo), GeoJSON, GPX, sont pris en charge par JMap 5.

• JMapAdmin offre dans la version 5 de JMap la possibilité de définir des modèles de métadonnées, d’effectuer des liens vers des systèmes de gestion des métadonnées existants, et de faire la saisie des métadonnées des couches.

• Le stockage en format en WKB est maintenant standard dans JMap 5. Il permet à des logiciels tiers d’accéder aux données de JMap, incluant les données des couches éditées dans JMap.

• ...

Après plusieurs mois de travail intense, toute l’équipe de K2 Geospatial est fière d’officialiser aujourd’hui la sortie de cette version, qui, dans la droite ligne des précédentes ne manquera pas de susciter surprises et convoitises.

Jean-Robert Desbiens-Haddad, Vice-Président Technologies a déclaré à cette occasion :
« Avec JMap 5.0, nous faisons un bond énorme vers le futur, en termes de possibilités d'intégration, de diffusion et d'édition de données. JMap étant bâti depuis le tout début comme une plate-forme distribuée, JMap 5.0 ouvre encore d'avantage de portes avec des fonctions novatrices de partage de données entre systèmes et de collaboration entre les utilisateurs. Mais ce qui est le plus fantastique dans tout ça, c'est que cette technologie peut se déployer en quelques minutes à peine et en toute simplicité. »

Retour aux nouvelles